“Je ne peux plus la voir.”

Anne Reiser prend position à propos de la décision du Tribunal de Protection de l’Adulte et de l’Enfant de suspendre toute visite à des enfants en foyer ou en droit de visite surveillé, en raison du coronavirus.

Obtenir le PDF

Publié dans:

Archives